Selon une étude menée par l’Observatoire du Management de OasYs Mobilisation, 87% des managers estiment guider correctement leurs collaborateurs dans leur travail. Et pourtant 53% des collaborateurs sondés avouent ne pas avoir de feedback pour progresser. Savoir émettre et recevoir du feedback est un exercice délicat car c’est plus qu’une simple action, c’est un réel art qu’il faut savoir maîtriser pour atteindre les objectifs fixés🎨.

Qui peut le faire ? Quand et comment le faire ? Pourquoi le faire ? Ce sont autant de questions auxquelles nous allons répondre pour faire de vous des pro du feedback 😉.

Qu’est-ce que le feedback 🤔 ?

Le feedback est l’action de faire un retour à son interlocuteur sur une action passée, et s’applique aussi bien dans les relations personnelles que professionnelles. Qu’il soit positif ou négatif, le feedback a pour but de permettre à celui qui le reçoit de se construire s’il est structuré et fait avec bienveillance.

Par ailleurs, le feedback interne permet d’accroître les performances de l’entreprise, mais pour cela, il convient de favoriser deux types de retour :

1️ Feedback descendant (des RH et managers aux collaborateurs) :

Cet outil donne au collaborateur les clés pour progresser et témoigne d’une forme de reconnaissance de son travail. En effet, ses responsables reviennent sur les forces et les faiblesses de ses productions. Il peut alors monter en compétence, améliorer ses performances et se responsabiliser dans l’entreprise 🤝.

2️ Feedback ascendant (des collaborateurs aux RH et managers) :

En récoltant l’avis de ses collaborateurs, les RH et managers peuvent évaluer la qualité de leurs processus et noter la différence, si elle existe, entre les résultats souhaités et la réalité. De plus, donner la parole aux collaborateurs et agir en prenant en compte leurs retours permet d’accroître leur engagement 📈.



Plus qu’une pratique managériale…☝️️

Le feedback est l’un d’un 4 piliers fondamentaux du manager envers les collaborateurs (les autres étant la fixation d’objectif, la reconnaissance et la montée en compétence). Pour mener à bien cette mission, voici quelques outils qui vous permettent de récolter du feedback :

  • Le système de notation (du collaborateur à l’entreprise) avec des étoiles ou des chiffres est une méthode généralement utilisée pour noter un produit ou un service. C’est la méthode parfaite pour recueillir une grosse quantité de feedback mais ce manque de précisions peut en gêner plus d’un⭐️.
  • Le rapport d’étonnement (du collaborateur à l’entreprise) est un outil plus complet qui permet à l’entreprise de récolter les impressions des collaborateurs quelques semaines après leur arrivée. Ce document permet d’évaluer la qualité de son processus d’intégration et du management, et de changer, si nécessaire, les méthodes employées jusqu’alors 📝.

Téléchargez notre modèle de rapport d’étonnement en cliquant ici.

  • Les entretiens (annuels) d’évaluation (de l’entreprise au collaborateur) est un moment pendant lequel l’employeur analyse les informations relatives à la performance des différents collaborateurs, relève les forces et faiblesses de chacun et donne des pistes d’amélioration 🚀.

Téléchargez notre modèle de rapport d’évaluation en cliquant ici.

Le feedback est un outil incontestablement utile pour les collaborateurs comme pour les managers et les RH. Cependant la question est de savoir à quelle fréquence établir ces points “officiels” 🤔. Dans les faits, de nombreuses entreprises ont instauré les fameux points hebdomadaires ou mensuels pour avoir un suivi des performances. ll existe un tendance de fond qui consiste à pratiquer un feedback continu afin d’alimenter les entretiens d’évaluation 👍.

…une culture d’entreprise à instaurer 😉.

L’intégration d’un nouveau collaborateur est le moment idéal pour instaurer avec celui-ci un rituel autour du feedback. Son premier mois est essentiel ❗️Il entre dans un nouvel environnement, se cherche et prend ses marques. Il convient donc de l’accompagner lors de cette transition afin qu’il se sente libre de partager avec vous ses ressentis 🤩.

Je vous conseille de faire des points réguliers avec le collaborateur, écoutez ses remarques et prenez-les en compte. De plus, ne soyez pas gêné de partager avec lui vos retours. Grace à ce climat de confiance, l’anonymat des feedback ne sera pas la seule option 👌.

En résumé

Il est essentiel de passer d’une pratique managériale à une véritable culture d’entreprise qui favorise les échanges quelle qu’en soit la nature. Cette culture n’est pas évidente à mettre en place car il faut que les deux parties soient disposées à recevoir du feedback. Cependant, si le feedback est fait avec bienveillance et sur des points clés de réussite d’amélioration ou d’échec du collaborateur, il peut être un réel facteur de succès pour l’entreprise 💪.