Le monde du travail actuel est en constante Ă©volution et nombreux sont les collaborateurs “nomades” qui ne sont que de passage. Les entreprises sont donc de plus en plus confrontĂ©es au dĂ©part de leurs collaborateurs et leur expĂ©rience doit ĂȘtre soignĂ©e jusqu’au dernier instant. Cependant, si l’attention est portĂ©e vers le recrutement, l’onboarding, l’attractivitĂ© et la rĂ©tention des collaborateurs, le processus d’offboarding est (trop) souvent laissĂ© pour compte. Et pourtant, le dĂ©part est un processus critique dans l’entreprise, qui mĂ©rite d’y porter une attention particuliĂšre. Nous allons expliquer pourquoi et comment soigner le dĂ©part de ses collaborateurs ❓

Structurer son parcours d’offboarding ☝

Voici quelques conseils pour vous aider Ă  structurer cette Ă©tape :

1 Être attentif Ă  l’aspect administratif et lĂ©gal

Vous pourriez ĂȘtre surpris de dĂ©couvrir le nombre d’anciens collaborateurs partis mais ayant encore du matĂ©riel de l’entreprise ou accĂšs aux systĂšmes internes đŸ‘šâ€đŸ’». Certains collaborateurs partis se voient mĂȘme adresser une demande de remboursement d’une partie de leur solde de tout compte pour trop-perçu ! Evidemment tous ces Ă©lĂ©ments ne vĂ©hiculent pas une image professionnelle de l’entreprise .

2 Communiquer sur le dĂ©part

Le dĂ©part d’un collaborateur est sujet Ă  plusieurs interrogations : “ Qui est le remplaçant ?”, “Ce dĂ©part va-t-il en susciter d’autres ?”, “Pour quelle entreprise le collaborateur part-il ?”
 Communiquer sur un dĂ©part est souvent dĂ©licat. Cependant, il est nĂ©cessaire d’ĂȘtre transparent auprĂšs des personnes concernĂ©es et de les informer de ce dĂ©part avant que les bruits de couloir ne s’en chargent 🗣.

3 Structurer un programme de passation

Trop souvent les collaborateurs sur le dĂ©part se voient encore affectĂ©s Ă  de nouveaux projets et de nouvelles missions, et ce jusqu’au jour du dĂ©part đŸ€·â€â™€ïž. Quitte Ă  utiliser les compĂ©tences du collaborateur “jusqu’au dernier moment”, autant que cela soit pour la structure d’un programme de passation. L’idĂ©al serait que la pĂ©riode de dĂ©part du collaborateur et celle d’arrivĂ©e de son successeur se chevauche. De cette maniĂšre, le collaborateur partant peut transmettre un maximum d’informations et de points clĂ©s au nouveau. Cela facilitera la transition au sein de l’entreprise đŸ€.

4 Faire un retour sur expĂ©rience

Le dĂ©part d’un collaborateur est le moment idĂ©al pour revenir avec lui sur son expĂ©rience au sein de l’entreprise. Ce dernier feedback vous permettra d’évaluer la qualitĂ© des parcours que vous proposez aux collaborateurs 🔁.

Une fois toutes ses Ă©tapes parfaitement menĂ©es il est grand temps de fĂȘter le dĂ©part 🎉 !

De collaborateur à promoteur de l’entreprise 👍

Quelle meilleure publicitĂ© que celle d’un ancien collaborateur satisfait de l’intĂ©gralitĂ© de son expĂ©rience ? Le collaborateur pourrait commencer une nouvelle aventure dans une entreprise concurrente ou cliente, et partager son point de vue (bon ou mauvais) sur votre entreprise. Le fait qu’il ne soit plus liĂ© Ă  l’entreprise par un quelconque contrat donnera encore plus de valeurs Ă  ses dires. De ce fait, il devient un rĂ©el promoteur de votre entreprise si ce partage est positif đŸ€“.

Pour que cette aventure se termine sur une bonne note, n’hĂ©sitez donc pas Ă  l’encourager pour la suite de sa carriĂšre, rester en contact, crĂ©er des groupes d’anciens voire l’aider dans ses dĂ©marches dans la nouvelle structure. Certaines sociĂ©tĂ©s maintiennent des avantages, mĂȘme rĂ©duits, pour leurs anciens salariĂ©s comme des rĂ©ductions sur des produits commerciaux ou autre 👍.

Conclusion đŸ‘„

Un collaborateur parti avec un bon souvenir de son expĂ©rience peut revenir un jour “toquer Ă  votre porte”. On parle alors de recrutement boomerang et cela possĂšde de nombreux avantages. Penser vos dĂ©parts et structurer un processus d’offboarding est donc aujourd’hui tout aussi important que les processus de recrutement et d’onboarding.