🎉 Félicitations ! Vous avez enfin recruté la personne idéale pour votre entreprise ! Maintenant, c’est un autre challenge qui vous attend : l’intégration de votre nouveau collaborateur. Les bénéfices d’un bon programme d’onboarding ne sont plus à prouver : engagement favorisé, réduction du turn-over, meilleure collaboration sur le long terme… mais tout n’est pas si simple à mettre en place.

⁉️Si certaines pratiques sont récurrentes dans la plupart des entreprises (parrain, livret d’accueil…) il est plus difficile de se former sur l’attitude à adopter avec sa nouvelle recrue pour maintenir sa motivation, sa confiance en elle et surtout, maximiser ses performances.


Quelle attitude pour un onboarding réussi ?

🎉 Félicitations ! Vous avez enfin recruté la personne idéale pour votre entreprise ! Maintenant, c’est un autre challenge qui vous attend : l’intégration de votre nouveau collaborateur. Les bénéfices d’un bon programme d’onboarding ne sont plus à prouver : engagement favorisé, réduction du turn-over, meilleure collaboration sur le long terme… mais tout n’est pas si simple à mettre en place.

⁉️Si certaines pratiques sont récurrentes dans la plupart des entreprises (parrain, livret d’accueil…) il est plus difficile de se former sur l’attitude à adopter avec sa nouvelle recrue pour maintenir sa motivation, sa confiance en elle et surtout, maximiser ses performances.

🚀 Chez HeyTeam, nous avons mis en place un processus en 4️⃣ étapes qui se renouvellera de manière cyclique afin de challenger en continue la nouvelle recrue durant ses 12 premiers mois et bien au delà !



1️ - Premières semaines : soyez directionnel 👉🏻

🕑 Timing : 1-4 semaines

😎 Mindset : Je dis et il fait

😩 Le problème ? Les premières semaines, la recrue n’est pas vraiment en mesure de prendre des décisions et des initiatives seules.

🙆🏼 La raison ? Elle ne connaît pas suffisamment l’entreprise.

💡 Le remède ? Il faut acclimater le nouveau collaborateur à son nouvel environnement. Alors step by step, on discute avec lui pour éviter qu'il soit livré à lui même.

🚀Our tips : On peut imaginer un calendrier des discussions à avoir avec lui :

  • Premier jour : Afin d'éviter tout malentendu, passez en revue les sujets indispensables au bon déroulement de ses missions (attentes et objectifs, situation de l'entreprise, ressources et outils etc.).
  • Premières semaines : Transmettez le fonctionnement de l’entreprise. D’autres personnes peuvent également avoir des discussions avec le nouveau collaborateur (fondateur(s), sales, marketing…)

Et surtout, durant les premières semaines, il est indispensable de faire des points réguliers avec la nouvelle recrue

2 - Premier mois : la persuasion pour contrer la démotivation 💪🏻

🕑 Timing : 1-3 mois

😎 Mindset : On échange et je décide

😩 Le problème ? La nouvelle recrue peut connaître une chute de motivation car les résultats escomptés ne sont pas encore visibles. La probabilité de départ est alors très forte…

💡 Le remède ? L’accompagnement ! Et surtout ne pas exprimer trop de pression sur les résultats. En fait, il faut transmettre les bons réflexes de prise de décisions en lui expliquant quels sont les éléments à prendre en considération. Il est indispensable que vous renforciez l’attention managériale, ce qui permettra à la recrue de progresser et de se redonner confiance grâce à des petites victoires.

3️ - Premier semestre : faites (enfin) participer votre nouvelle recrue 👬

🕑 Timing : 3-6 mois

😎 Mindset : On échange et il fait

😩 Le problème ? La motivation (re)monte en flèche et les premiers résultats sont désormais visibles. Le risque est de laisser trop rapidement la recrue prendre des décisions seule. Niveau timing, la période d’essai touche à sa fin, la recrue peut avoir tendance à se relâcher.

💡 Le remède ? Intégrez la recrue dans la décision finale. A présent, vous devez être deux à argumenter mais il est temps pour la recrue de prendre la décision finale seule. L’objectif est de la responsabiliser.

4️ Première année : un seul mot AUTONOMIE 🏃🏼

🕑 Timing : 6-12 mois

😎 Mindset : Il dit et il fait

😩 Le problème ? Il n’y en a pas ! La recrue est autonome et alignée avec la vision de l’entreprise. Alors, vous pouvez aisément lui déléguer en quasi-totalité plusieurs projets.

🚀Our tips : Au bout de la première année, il est indispensable de réinventer le poste c’est-à-dire continuer à challenger le collaborateur car la routine constitue la cause n°1 des départs la 1ère année. Alors, recommencez le cycle avec un nouveau grand projet !


Pour ne rien rater de l'actualité RH, pensez à nous suivre sur LinkedIn